Enquête Milan Presse – CSA * : à l’âge du collège, 1 fille sur 3 n’agit pas librement par peur des moqueries sexistes

Le 8 mars, la France célèbre la Journée internationale des droits des femmes. À l’occasion de ce jour de sensibilisation et de mobilisation, Milan Presse fait le point sur les stéréotypes de genre auprès des 7-15 ans, rarement interrogés sur le sujet. L’enquête souligne le poids des clichés qui persiste.

Ce qu’elle révèle :

  • Plus les filles grandissent, plus elles sont exposées au sexisme
    29% des 7-10 ans déclarent avoir déjà été victimes ou témoins de moqueries sexistes. Cette part monte à 36% chez les 11-15 ans.
    Ce phénomène impacte fortement la vie quotidienne des filles puisqu’elles sont 24% à déclarer ne pas agir librement sur la tranche d’âge 7-10 ans, et 33% à l’âge du collège.
  • La cour de récréation reste un endroit sensible
    Plus de 90% des enfants pensent que les filles et les garçons sont traités de la même façon dans la sphère familiale et en classe. La perception est identique, quel que soit l’âge ou le sexe du répondant.
    Mais les enfants, dans leur ensemble, ne sont plus que 64% à considérer que leur traitement est égalitaire dans la cour de récréation. Un taux qui chute à 56% chez les filles âgées de 11 à 15 ans.
  • Certains clichés ont la vie dure
    La perception des métiers par les 11-15 ans demeure très genrée. Ils sont 55% à considérer que chef(fe) de chantier et conducteur(rice) de poids lourds sont des métiers d’homme et 67% qu’assistant(e) maternel(le) est un métier de femme.
    Chez les plus jeunes, 8 enfants sur 10 déclarent que les garçons peuvent jouer à la marchande, faire de la danse ou avoir les cheveux longs. Mais jouer à la poupée ou porter du rose sont des comportements moins admis, surtout par les garçons.

Milan Presse lance une série de podcasts pour les enfants : « Même pas vrai ! ».

Les épisodes de ce nouveau podcast ont été réalisés avec des élèves de CM2 : « Le rose, c’est pour les filles », « Les sciences, c’est pour les garçons », « Un garçon, ça ne pleure pas », « Les filles aiment se faire belles », « Le foot, c’est pour les garçons ».

D’où viennent ces idées toutes faites ? Pourquoi et comment rangent-elles les filles et les garçons dans des cases ? Ensemble, journalistes et enfants ont mené l’enquête.

Avec « Même pas vrai ! », Milan Presse invite les enfants à mettre les stéréotypes au tapis !

Les 5 épisodes sont à retrouver sur le site 1jour1actu.com et sur toutes les plateformes de podcasts.

*Enquête réalisée du 9 au 16 février auprès de 1016 enfants âgés de 7 à 15 ans.
Mode d’interrogation online sur panel CSA Link.

07 mars 2022