confinement covid19 sortir enfants

Confinement : « Mes enfants refusent de sortir, comment faire ? »

Nous avons reçu un message de Géraldine, qui s’inquiète parce que ses enfants refusent de sortir pendant le confinement. Brune de Bérail, psychologue, répond à ses interrogations.

 

Pourquoi certains enfants refusent-ils de sortir ?

Certains enfants refusent catégoriquement de mettre le nez dehors parce qu’ils sont ainsi certains d’être en sécurité et de garder leurs parents en sécurité également. Il ne s’agit donc en aucun cas de les forcer ou de les gronder car leur intention est bonne et très légitime. Vous pouvez vous féliciter d’avoir des enfants conscients et responsables !

 

Comment les inciter à mettre le nez dehors ?

Si vous pensez qu’il est possible et bon pour leur santé physique et morale (et la vôtre) de profiter de l’heure quotidienne de sortie autorisée pour prendre l’air et faire un peu d’exercice en extérieur, commencez par les écouter, comprendre pourquoi ils ne veulent pas sortir, de quoi ils ont peur exactement.

 

Présentez-leur clairement le fonctionnement du virus, son mode de propagation et sa durée de vie sur les objets. Expliquez aussi les mesures de sécurité qui en découlent et que l’on peut adopter afin de ne pas s’y exposer ni y exposer autrui : aller dans des endroits les plus vides possibles, rester à bonne distance des personnes que l’on croise, ne pas toucher les choses, prendre avec soi un masque, des gants, du gel hydroalcoolique, éternuer dans son coude, bien se laver les mains avant de sortir et en rentrant, retirer ses chaussures à la maison… Adaptez ces précautions à votre environnement : évidemment ce n’est pas la même chose de sortir dans la forêt voisine ou en plein centre-ville.

 

En conclusion ?

Ce qui me semble important, ici, c’est que vous puissiez féliciter vos enfants pour leur prudence mais aussi leur rappeler et leur prouver par les mesures de sécurité que vous leur avez expliquées que c’est avant tout votre rôle de les protéger et que vous êtes compétent pour le faire s’ils vous écoutent.

 

Pour poser vos questions à notre psychologue, écrivez à n.benazdia[at]milan.fr 


27 avril 2020