Histoires pour les petits fête ses 20 ans !

INTERVIEW : les 20 ans d’Histoires pour les petits !

Le magazine Histoires pour les petits promet une bibliothèque d’émotions partagées et de souvenirs pour la vie ! À chaque numéro, ses 3 contes, fables ou récits de vie quotidienne reflètent le meilleur et la diversité de la littérature jeunesse. En septembre 2022, Histoires pour les petits fête ses 20 ans ! Retour sur ces 20 dernières années avec la rédaction. 

D’où vient votre magazine ?

Agnès CATHALA, directrice éditoriale et rédactrice en chef : Histoires pour les petits est né d’une envie et d’une intuition.

En premier lieu, l’envie de valoriser et démocratiser la littérature enfantine, dès le plus jeune âge, en proposant un panel de 3 histoires contrastées et complémentaires qui s’adresseraient à tous les enfants. Impossible en effet de ne pas être touché au moins par l’une d’entre elles !

Et l’intuition que l’audio avait sa place en presse, que nous pouvions créer un genre de magazine jusque-là inédit. Les livres audio existaient, les magazines de contes illustrés aussi ; mais les magazines de contes avec une illustration sonore pas encore, en tout cas pas sous cette forme. Nous souhaitions donner à l’audio une place spéciale, intégrer l’adulte dans une écoute conjointe, rassemblée, avec l’enfant. Comme on assisterait à un spectacle ou un film en partageant des émotions. Ce qui, bien sûr, n’exclut pas la lecture du parent à son enfant. Ce sont deux expériences distinctes. Preuve que cette intuition était juste : depuis, nous avons été imités, et l’adhésion au concept n’a fait que croître.

Où trouvez-vous l’inspiration chaque mois ?

Agnès : La première inspiration, forcément, vient des enfants auxquels notre métier exige que nous soyons connectés. Se tenir informés de leurs actualités quotidiennes (le père Noël, la galette, le carnaval, les crêpes, les vacances, la rentrée, etc.), des héros, jeux et jouets « tendance », des débats qui animent la société, des courants éducatifs, et de la production littéraire jeunesse, fait partie de nos missions et sources d’inspiration. Par exemple, nous allons à la rencontre de nos lecteurs, et des auteurs et illustrateurs, lors de salons, le plus important étant celui de Montreuil chaque année avant Noël. C’est un rendez-vous inspirant que la rédaction n’a jamais manqué en 20 ans !

En outre, nous recevons beaucoup d’envois spontanés de textes, venant d’auteurs confirmés ou débutants, que nous prenons le temps de lire intégralement. Parfois, certaines histoires « coups de cœur » inspirent la tonalité d’un numéro entier : les autres histoires et rubriques vont graviter autour. Sans tout dévoiler de nos « recettes », nous essayons chaque mois de proposer un récit quotidien, un autre plus documentaire et un troisième plus imaginaire, tout en croisant les styles, d’écriture et graphiques. Ça donne une proposition très riche.

Qu’est-ce qui a changé en 20 ans ? 

Agnès : Petit à petit, les histoires ont évolué pour se confronter à des problématiques de société, telles que l’écologie ou l’émancipation des filles. Plus aucune princesse ne s’y marie contre son gré, avec pour seul projet de vivre heureuse en ayant beaucoup d’enfants ! Les auteurs ont multiplié les héroïnes, banni des expressions comme « l’heure des mamans »… Les histoires sont moins « coupées du monde » même si Histoires pour les petits n’a pas vocation à montrer l’actualité de façon frontale, plutôt à la transposer, en faisant appel à l’inconscient de son lecteur, pour la rendre concevable, supportable à lire. Aujourd’hui, les parents de jeunes enfants sont tiraillés entre désir de préserver leurs enfants et nécessité de leur expliquer un contexte peu rassurant. Notre magazine accompagne les parents en répondant à cette pression contradictoire : lire (ou écouter) Histoires pour les petits, c’est (se) rassurer, s’abstraire du monde pour le comprendre et s’inscrire dans la société, sans être dans le déni. À l’âge de nos lecteurs, seule la fiction permet de mettre la complexité du monde à hauteur d’enfant. Côté héros, en 2017, Ferdinon, le mouton « rebêêêle » a succédé à Guili, le pingouin tendre et coquin. Sans doute, là encore, un signe des temps : les enfants font entendre leur voix et Ferdinon fait entendre son « NON ».

Histoires pour les petits héros, couverture septembre 2022

En 20 ans, Histoires pour les petits s’est construit une place de premier plan dans l’univers de la littérature jeunesse. En témoigne sa notoriété auprès des auteurs et illustrateurs, sans cesse plus nombreux et venant du monde entier, à demander à collaborer à nos parutions. En témoignent aussi nos liens avec l’édition, qui se traduisent par : la co-édition de la collection « Mes p’tits contes » (éditions Milan) ; ou la pré-publication des aventures de Nino Dino (personnage écrit et illustré par Mim et Thierry Bédouet) dans le trimestriel Histoires pour les petits héros.

Créé il y a un an et demi, ce « spin off » du mensuel, grâce à des personnages « miroirs », se concentre sur la gestion des émotions au quotidien : en famille, à l’école ou entre copains. Avec l’arrivée de ce trimestriel, la famille d’Histoires pour les petits s’est agrandie. Et ce n’est sans doute pas fini !

Concours des 20 ans : gagnez un abonnement à l’un de nos magazines !

À l’occasion de cet anniversaire, nous vous proposons un jeu-concours pour tenter de gagner un abonnement !

22 septembre 2022